Live report de Cambrin le 03/06/17

Aujourd’hui, le bureau du Fan Club Officiel laisse la parole à Zachary, pour nous raconter le live du 3 juin 2017 à Cambrin.
C’est perdu au fin fond des plaines du Nord-Pas-de-Calais que je décide de me rendre voir Mass Hysteria au festival Y’a pas le l’feu, donc on y va tranquille…

Arrivée sur les lieux

Arrivés sur place, une bonne dizaine de Furieux sont déjà dans l’attente. Le temps est clément mais quand on vit par là-bas, on sait très bien que le temps peut changer très vite et les températures tomber ou monter d’un coup quand un vent de Babylone se lève.
Le lieu : Cambrin (62), stade municipal, un lopin de terre entouré d’arbres et de champs, la scène sous un chapiteau de cirque, le bar aussi grand que la scène. La bière, pas très chère, et l’équipe de bénévoles qui gère tout ça : formidable.

Les premiers groupes

Impossible de me rappeler des noms des premiers groupes, mea culpa. Pis voilà que monte sur scène Unswabbed. Je ne les avais pas vus en live depuis au moins 7 ans !! Quel plaisir de les revoir avec toujours autant la pêche. L’adrénaline monte petit à petit, les quelques 250 spectateurs (j’ai toujours été nul en estimation) commencent à se remuer de toute part. Plus le concert avance, plus le public devient hystérique. Wall of death, slam, circle pit et pogo fusent. Les Mass se présenteront devant un public déjà bien chaud.
Petit temps de pause pour nos épaules, mais aussi pour aller nous abreuver à la « fée torchette » (Nom de la bière, pas le surnom de la tavernière). Une clope, quelques rencontres avec des furieux et on retourne dans le chapiteau.
Bien qu’il commence à faire frais dehors, sous le chapiteau on ressent encore la chaleur du précédent concert. Les rideaux du chapiteau se ferment dernière nous. Une phrase de Jim Morrison me passe par la tête : « Tout le monde est entré ? Tout le monde est entré ? La cérémonie va commencer ! » Et soudain, le clou du spectacle, Mass Hysteria se montre enfin.

MH entre en scène

Petite intro et on enchaîne sur Chiens de la casse et c’est parti : pogo, slam, les voix qui scandent les paroles comme un hymne. Du coup, ça se déhanche. Circle Pit, Wall of Death.
Les titres s’enchaînent, entrecoupés de petites blagues de Muss, d’appels à se souvenir de ceux tombés dans les attentats, hommage à nos mamans (Plus qu’aucune mer) et la présentation de deux jeunes furieux, dont Thibault, 4ans et demi.
L’ambiance est tellement bonne que les Mass en oublient de sortir pour les rappels et s’offrent finalement une pause avec nous. L’occas pour nous aussi de souffler un peu et, surtout, de bien rire.
Allez les Mass, on re-chope les instruments et c’est reparti. Le concert s’achève sur la Furia. Les rideaux se lèvent et l’air frais nous appelle à venir nous rafraîchir.

After Show

Malgré l’annonce de mouss sur le rdv au bar dans 30 min, j’ai dû partir 45 minutes plus tard, sans avoir eu la chance de les voir.
En tout cas, merci auxMass, à Unswabbed, aux autres groupes et surtout à tout ces bénévoles pour ce super moment !
Crédit photos : Christelle & Jérôme BUJAKIEWICZ PHOTOGRAPHIE