Avant d’entrer dans le vif du sujet, je mets un petit coup de projecteur sur l’association Rockatoc, qui a organisé le festival Coming of rock des 29 et 30 avril au Russey.

L’association Rockatoc, organisatrice du Coming of rock :

Cette association comprend, parmi ses membres, des adhérents du fan club officiel de Mass Hysteria. Cette date a donc une saveur particulière pour eux, puisque leur groupe fétiche est la tête d’affiche du premier soir. Un énorme coup de chapeau à ces jeunes fans et bénévoles, tous âgés d’une vingtaine d’année, qui ont organisé un festival hyper convivial pour les fans, et très accueillant pour les groupes.

Début de journée sportif pour les Mass Hysteria :

Parenthèse fermée, la journée démarre par 2 toutes petites heures de route. Nous arrivons au Russey en début d’après-midi, sous un grand beau temps. Le groupe et les roadies sont déjà là depuis plus d’une heure. L’humeur de ces premiers instants est à la détente et… au sport !, puisque nos 5 « athlètes » quittent les loges, raquette à la main, pour aller taper la balle jaune sur les courts de tennis présents sur le site du festival…

Ça rigole, ça chambre, ça envoie des patates du fond du court, ou ça se fait de petites amorties bien distillées, le tout sous l’arbitrage impartial… de Muss, sirotant un petit café…

2e coup de chapeau aux bénévoles, qui ont répondu à la demande surprenante du groupe de jouer au tennis ! En quelques minutes, balles et raquettes étaient dégotées…

 

L’heure des balances sonne :

Vers 15h30, retour au sérieux ! John vient chercher le groupe pour les balances, toujours en démarrant par Raphaël pour la batterie, puis Jamie pour la basse, puis les grattes et, enfin, Muss qui rejoint ses comparses pour poser les voix sur des morceaux complets.

Pendant ce temps, je vais accueillir les gagnants du concours FCO soundcheck ! Ils sont ravis d’être là, pour suivre les balances du groupe… Je revois des têtes connues et, d’autres, un peu moins, mais dont les pseudos ne me sont pas du tout étrangers.

Les balances sont encore une fois puissantes, et le groupe joue le jeu,  ne nous offrant pas moins de 4 morceaux complets… Nous sommes aux anges ! Comble de la session, Yann et Muss viennent ensuite faire un brin de causette avec les fans, pour un superbe moment. Les balances terminées, nous regagnons nos hôtels respectifs, nous cassons une sérieuse croûte, puisque MH joue à 23h, et qu’il n’est pas question de tomber en hypoglycémie avant, ou pendant le show…

Début de festival :

Les premiers groupes enchainent de bonnes performances, l’ambiance est vraiment hyper agréable, et les fans arrivés tardivement, placés au fond de la salle, ont la très bonne surprise de trouver 2 écrans géants sur les côtés de la scène… Pour une 3e édition seulement, ce festival est vraiment au top pour le public, je ne le clamerai jamais assez !

23h… entrée sur scène fracassante des MH, avec le combo Chiens de la casse, Vae soli et Une somme de détails pour ouvrir le bal… Le son est là, c’est ultra FAT, et le nouveau venu à la basse commence vraiment à trouver ses marques. La set-list ne diffère pas beaucoup de celle des Herbiers, à 2 nuances près : le retour du terrible Vector equilibrium… dont, vraiment, on ne se lasse pas, et Attracteur étrange, joué aux Herbiers, est remplacé par… Pulsion !

Le public est en transe en entendant ce morceau, qui n’avait plus été joué en live depuis un petit moment… Les flèches de l’amitié de Notre complot, le break de Tout est poison, la machine à remonter le temps de Donnez-vous la peine, sont autant de bons moments du concert.

Plus que du Métal au rendez-vous :

Le show s’achève, comme d’habitude, par l’hymne au métal, Plus que du métal, puis Respect, où la scène est littéralement investie par toutes les furieuses de la salle et les bénévoles du festival, qui poseront d’ailleurs avec les Mass pour la photo de famille, après Furia

Les 5 membres reviendront tous au merchandising pour prendre le temps des dédicaces, des discussions… Encore un temps d’échange et de partage entre le groupe et les fans !

Que dire, 15 jours après les Herbiers, ce show n°2 de 2017 était vraiment terrible, on sent Jamie de plus en plus à l’aise et le groupe en confiance ! À noter que le lendemain, la tête d’affiche est Elmer Food Beat…. Mais, surtout, ce sont nos amis SIDILARSEN qui ont la tâche de clôturer cette superbe édition et, franchement, c’est une mission réussie !

C’est puissant, festif, engagé ! On quitte les lieux vers 3h30 du matin, ravis de ces deux jours…. mais l’image la plus forte pour moi, sera en backstage, avec les organisateurs et bénévoles émus aux larmes d’avoir réussi ce pari fou !

Merci à eux, la jeunesse éternelle, de nous avoir bichonnés comme ça !

Positif à bloc !

Xavier.